Mazara del vallo occupe une zone de la Sicile sud-occidentale caractérisée par la présence de nombreuses villes qui ont un intérêt historique et artistique particulier.
Il s’agit de lieux qui ont témoigné le passage des principales dominations de l’ile et qui racontent encore aujourd’hui les phases d’une longue histoire.
De véritables traces du passé sont éparpillées dans les villes de Sélinonte, Ségeste et Erice qui montrent orgueilleusement leurs splendides réalisations architecturales, empreintes des civilisations qui se sont alternées.
Paysages merveilleux et scènes naturelles époustouflantes caractérisent cette  zone de l’ile.

Marsala
Située en face des iles Egades, Marsala est connue dans le monde pour son vin liquoreux.
La ville qui vit le départ de Garibaldi et de ses milles compagnons à la conquête de la péninsule italienne, a connu plusieurs dominations : grecs, espagnoles,  arabes, normands, souabes, angevins et aragonais.
L’architecture urbaine reproduit ce mélange de civilisations en alternant des éléments baroques avec le style arabe et les décorations espagnoles.
Fondée initialement par les phéniciens qui l’appelèrent Lilybée, c’est-à-dire la ville en face de la Lybie, l’actuel nom de Marsala (Marsa-Alì = le port de Alì) fut choisi par les arabes.
Une superbe promenade le long de la mer, des centaines des palmiers alignés, les marais salants avec les moulins à vent typiques et le fameux stagnone (grand étain) qui accueille l’ile de Mothia sont les perles qui font de Marsala une ville inoubliable.

Sélinonte
Située a une trentaine de kilomètres de Mazara del Vallo, la ville de Sélinonte se caractérise par sa merveilleuse plage et un parc archéologique qui attire des milliers des visiteurs.
Sélinonte fut fondée en 650 a.c. par des grecs provenant de la ville de Megara Iblea et fut une ennemie de Ségeste.
Faible d’un point de vue géographique, Sélinonte fut envahie et saccagée par les carthaginois, en 409 a.c., qui la détruirent en laissant seulement quelques ruines.
Le parc archéologique est un de plus important d’Europe et il inclut plusieurs temples, sanctuaires et autels sacrées.
Le site comprend trois zones principales: l’acropole, la colline orientale qui accueille le temple d’Era et le sanctuaire de Malaphoros.
La plupart des sculptures qui furent retrouvées lors des fouilles archéologiques ont été transférées au musée archéologique de Palerme.

Ségeste
Le temple dorique incomplet, construit sur le mont Barbaro, et le théâtre sont tout ce qui reste de l’ancienne ville de Ségeste, ennemie de la voisine Sélinonte.
La ville fut fondée par les Elymes, descendant des troyens, vers le IV siècle a.c.
En profitant de l’alliance avec Carthage, les Elymes de Ségeste détruirent Sélinonte en 409 a.c.
Un siècle plus tard le tyran grec Agathocle, chef de Ségeste, se vengea en détruisant Sélinonte et repeuplant la ville avec des grecs.
La construction du temple et du théâtre remontent à cette époque.
Le temple dorique a été  conservé dans de bonnes conditions et ses puissantes colonnes s’élèvent au milieu de la nature sauvage du mont Barbaro.
A côte du temple se trouve le théâtre qui remonte à la domination romaine (III siècle a.c.) qui présente une forme semi-circulaire et qui pouvait accueillir jusqu’à quatre mille spectateurs.

Erice
Ville de grand intérêt touristique, Erice domine le sommet du mont Eryx et elle occupe un endroit merveilleux d’un point de vue panoramique : située a 750 mètres d’hauteur, la ville offre des vue imprenables sur des paysages magnifiques sur la cote de Trapani.
Le réseau viaire d’Erice est caractérisé par un dédale de petites ruelles qui ont gardé leur charme et leur beauté du Moyen Age.
La partie la plus élevée de la ville accueille les ruines du château de venus, construit au cours du XII siècle par les normands pour remplacer un ancien temple.
Les Elymes, descendent des troyens, fondèrent la ville vers le V siècle a.c.
Pour sa position stratégique, la ville d’Erice a été disputée entre les Grecs et le Carthaginois et elle passa sous le Romains jusqu’au 241 a.c.
Elle fut conquise par les arabes et les normands pendant le Moyen Age.
Il faut absolument visiter deux très belles églises : l’église principale en style gothique et décorée d’une magnifique rosace et l’église San Giovanni Baptiste qui remonte à la  période gothique-normande.
Erice est connue pour la production des céramiques artisanale, sacs, tapis, et délicieux gâteau aux amandes.

Iles Egades et Pantelleria
Les iles Egades sont formées par un archipel de trois iles principales (Favignana, Marettimo et Levanzo) et deux  secondaires (Formica et Maraone), située à une dizaine de kilomètre de la côte occidentale de la Sicile, entre Marsala et Trapani.
Merveilleux fonds de mer, nombreuses grottes, une mer cristalline et une nature sauvage font des iles Egades un coin de paradis.
A pied, à vélo, à cheval ou à dos d’âne vous pourrez apprécier la magie de ces lieux luxuriants où le temps semble s’être arrêté.
Pantelleria est la plus grande des iles satellites de la Sicile et elle est à seulement 80 kilomètres de la cote tunisienne.
L’habitation typique de Pantelleria est le dammuso, une construction en forme de cube crée avec des blocs carrés de pierre.
La nature volcanique de l’ile facilite les plantations des vignobles et câpres. L’eau du lac de Venus possède des vertus régénératives pour l’organisme humain.
L’ile a été rebaptisée « la perle noire de la méditerranéen » pour la couleur du sol et « fille du vent » pour les forts vents marins qui sont omniprésents.